Gritcha voyage dans son cube terrestre qui est à la fois son véhicule, sa maison et son pays, ses racines. Parfois, il fait escale, alors il sort son paillasson, s’installe, nous parle un peu de lui et puis, forcément, en miroir, un peu de nous.

Sa mélancolie heureuse transforme les failles, les tiraillements et les blessures en une lumineuse légèreté. De et par Thomas Astegiano.

VENDREDI 05 & SAMEDI 06 AVRIL

15 (adhésion à l'association incluse)

Théatre